Nesly est entrée dans ma vie il y a 10 ans maintenant. Je l’ai vu pour la première fois au centre équestre dans lequel j’étais inscrite. Quand je l’ai montée, j’ai senti un lien si spécial, une connexion profonde entre nous deux. Je ne peux l’expliquer, mais j’ai ressenti au plus profond de mon cœur que nous avions un destin commun.

 

Alors, mon rêve s’est réalisé, je suis devenue la gardienne d’un cheval. Je me rappelle, j’étais si heureuse ! Avec Nesly, je savais que j’avais pleins de choses à apprendre et à découvrir, et j’avais la certitude au fond de moi que nous étions liées.  J’ai toujours partagé ce que je pouvais traverser, à Nesly et j’ai toujours eu la sensation qu’elle m’apportait des réponses et me guidait.

En devenant la gardienne d’un cheval dans un centre équestre, j’ai découvert la pression que l’on peut subir, spécialement quand on souhaite faire les choses différemment. C’est un peu comme s’il existait qu’une seule vision des chevaux. Je ne m’intéressais que très peu aux concours, et aux résultats. Avec Nesly, je souhaitais simplement profiter d’elle ! Mais beaucoup pensait que je gâchais son potentiel… Pourtant, tout ça ne résonnait pas en moi… Je sentais qu’une autre relation était possible, même si je ne savais pas encore laquelle. Alors j’ai commencé à expérimenter des choses nouvelles : des balades en main dans la forêt, le travail en liberté… Mais je ne me sentais pas comprise, ni véritablement à ma place. Je sentais grandir en moi une envie de découvrir autre chose…

A ce moment-là, j’étais bénévole dans une association qui sauvait des chevaux maltraités et qui faisait aussi pension pour chevaux, uniquement au pré. Plus je passais du temps dans cette association, plus l’envie de retirer Nelsy du centre équestre grandissait en moi. Cependant, je ne vous cache pas que les semaines avant de prendre ma décision j’étais tellement stressée à l’idée de partir que mes jambes étaient recouvertes de plaques rouges ! Je trouve que ce n’est vraiment pas facile de partir d’un endroit dans lequel on a grandi, qui nous a construit dans notre manière de voir les choses. On m’avait apprise qu’un cheval devait vivre en box, et que Nesly serait trop fragile pour être tout le temps au pré. Aussi, c’était une lourde responsabilité de prendre la décision de partir, ça m’a demandé de faire confiance à mon ressenti et de complètement sortir de ma zone de confort.

Quand je suis partie du centre équestre, je me suis rapidement rendue compte que cette nouvelle pension ne répondait pas à tous mes besoins. Mais elle m’aura au moins permis de sauter le pas !

Puis, j’ai suivi mon Master en Droit Animal à Barcelone, et j’ai eu une très grosse prise de conscience concernant notamment l’équitation. Je me suis posée beaucoup de questions concernant notre rapport au cheval, comment nous le considérions dans l’équitation. J’ai alors tout remis en question (le filet, la selle, monter à cheval…). Je ne supportais plus l’idée de monter Nelsy, je trouvais que ce n’était pas la respecter. J’essayais peu à peu de sortir de tout ce qu’on m’avait appris pour découvrir notre propre chemin. Alors, pendant tout un temps je ne l’ai plus montée. J’ai cherché des réponses aux questions que je me posais afin de trouver ce qui était juste pour Nesly & moi.

Et puis, ma vision des chevaux a de nouveau changé. Je me suis adoucie, et je me suis rendue compte que peut-être je devais simplement trouver un équilibre dans ma pratique de l’équitation : rien n’est tout noir ou tout blanc. Je devais simplement créer ma propre approche de l’équitation, selon nos règles à Nesly et moi. En effet, petit-à-petit je me suis rendue compte que c’est possible de monter un cheval tout en le respectant et restant à son écoute. Grâce à la Communication Animale, je ressens ce que Nesly est prête à faire, et du mieux que je peux, je respecte ses limites et les miennes.

Je pense que tout est une question d’équilibre et d’écoute entre le cavalier et son cheval

Alors, aujourd’hui, je cherche encore, je n’ai pas terminé de me remettre en question et de me rapprocher de plus en plus de cet équilibre parfait entre cavalier & cheval. Je reste à l’écoute de mes ressentis et de ceux de Nesly pour trouver ensemble ce qui nous convient le mieux. Aussi, nous faisons beaucoup de balade à cru, des balades en main (presque en liberté), et surtout beaucoup de friandises ! Et puis nous reprenons peu à peu le travail avec une coach pour atteindre nos nouveaux objectifs en 2021 !

En devenant la gardienne de Nesly, j’ai désappris ce que j’avais pu apprendre plus jeune, pour incarner mes valeurs et créer ainsi ma propre réalité avec ma jument. Finalement, le plus important est de faire vivre sa vision des choses avec son cheval, bien loin de tout ce qu’on a pu apprendre.

 

En fait, je crois que c’est ça l’équitation, c’est être éternellement en mouvement, notre relation avec notre cheval est un éternel recommencement, comme toute relation avec un être qui nous est cher.

La relation avec notre cheval, est une relation unique basée sur une confiance mutuelle et absolue.

Elle prend du temps à se tisser, à créer une véritable connexion.

Mais lorsqu’on devient vraiment proche de son cheval, on touche une relation unique et profonde qui apporte une confiance en la Vie et en nous-même.

 

Aujourd’hui, je suis disponible pour vous accompagner si vous ressentez un besoin profond de changement avec votre cheval afin de connaître ses ressentis et ses besoins.

La Communication Animale pourrait permettre de mieux appréhender votre cheval pour s’assurer de construire votre relation sur des bases plus solides et plus respectueuse de chacun. Et ce moment d’échange pourra vous amener à clarifier vos propres besoins avec votre Animal.